AG 2018

Assemblée Générale statutaire du Protectorat du 13 mars 2018

Cette année, notre Assemblée Générale s'est tenue dans un local du «Kasterlinden Instituut» devant un public nombreux et attentif.

La séance a été ouverte à 18 heures et introduite par Monsieur le Président Olivier TIMMERMANS, qui souhaite la bienvenue à tous, remercie avec chaleur la Direction de l'institution hôte pour son accueil et se réjouit de pouvoir saluer une assistance aussi nombreuse.

Monsieur Yvan BLOT, trésorier, présente ensuite le bilan de l'exercice 2017, commente et justifie méticuleusement les comptes tout en répondant aux interrogations ou remarques des participants.

Après l'approbation de ceux-ci, décharge est donnée aux administrateurs pour l'exercice 2017.

Les mandats d'administrateurs de Madame Yvette BAAR et de Monsieur Pierre LEFEBVRE étant arrivés à terme, ceux-ci sont reconduits, tandis qu'un nouveau candidat, Monsieur Dominique GRETZER, ancien élève déficient auditif, est élu pour son premier mandat.

Le Président rappelle, à cette occasion, les règles de confidentialité requises dans l'exercice d'un mandat d'administrateur du Protectorat.

Les membres sont alors conviés à signer le rapport de l'exercice 2017.

Enfin, le Président remercie Monsieur Henri VERBERT pour son travail d'interprète en langage gestuel lors des réunions du Conseil.

La séance est clôturée par des messages de gratitude de la part des présidents des deux amicales d'anciens élèves, notamment Messieurs Camille VERAGHEN (amicale vue - cf. texte ci-dessous) et Michel RIVEZ (amicale ouïe).

Fidèle à son habitude, le Protectorat a offert à tous les membres de l'Assemblée un sympathique verre de l'amitié assorti de savoureuses bouchées garnies.

Pierre Lefebvre

Mot du Président de l'Amicale de la Vue, Camille Veraghen

Monsieur Le Président,

Mesdames, messieurs les administrateurs,

Le monde a bien changé durant ces cinquante dernières années, même ce petit morceau de terre sur lequel nous nous trouvons en ce moment s'est profondément métamorphosé.

En effet l'institut, qui regroupait alors les élèves des deux régimes linguistiques n'a pas échappé à la régionalisation et une nouvelle école a donc été construite pour les néerlandophones.

La population scolaire a également considérablement augmenté du fait qu'elle ne se limite plus uniquement aux handicaps auditif et visuel.

Et malgré cela le protectorat a tout simplement, si l'on peut le dire ainsi, poursuivi les buts qu'ils s'étaient fixés : offrir une Saint-Nicolas et des voyages scolaires aux enfants des deux instituts, soutenir les anciens par une aide morale et financière aux deux amicales (ouïe et vue) et venir en aide à tous en cas de difficultés momentanées. En ce qui concerne son action, rien n'a donc changé !

Comme chaque année, lors de votre assemblée, nous tenons à vous remercier et à vous témoigner notre sympathie et notre reconnaissance pour le travail réalisé depuis si longtemps.